Gérard Grunberg edit

Centre d'études européennes de Sciences Po Site personnel de l'auteur Écrivez à Gérard Grunberg
  • 14 février 2017

    Trump, tweet et propagande

    Selon le professeur de psychiatrie à Johns Hopkins, John Gartner, Donald Trump serait un « narcissique malfaisant ». Cette pathologie est différente du trouble de la personnalité narcissique et elle est incurable. Trump, adepte de la propagande par tweets très courts et à jet continu, met ses pas dans ceux d’un autre narcissique incurable dont la malveillance n’est plus à démontrer, Adolf Hitler. À relire la conception de la propagande qu’avait théorisée ce dernier, de fortes similitudes apparaissent de ce point de vue entre ces deux propagandistes.

  • 30 janvier 2017

    PS: le risque de défection

    La victoire de Benoît Hamon à la primaire va-t-elle provoquer une scission du Parti socialiste entre la majorité et la minorité issues du vote du second tour ? Si une telle éventualité ne peut être exclue elle a cependant peu de chances de se produire à court terme. Ce qui menace en réalité le Parti socialiste est un phénomène d’une autre nature, la défection, c’est-à-dire la multiplication de départs individuels vers d’autres formations politiques.

  • 25 janvier 2017

    Benoît Hamon, ingénieur institutionnel

    Parmi les propositions avancées par Benoît Hamon pour la primaire, celles qui concernent la question des institutions ont été peu commentées. Pourtant, elles sont à la fois si contradictoires et dangereuses, dans un domaine qui s’il ne retient pas toujours suffisamment l’attention n’en est pas moins fondamental, qu’il convient de mettre en garde l’opinion.

  • 7 janvier 2017

    Du bon et du mauvais usage de la primaire ouverte

    Comme l’a montré la première primaire de ce type organisée par les socialistes en 2011, la capacité à organiser une telle consultation peut représenter un avantage potentiel important dans la compétition présidentielle. Encore faut-il que le parti qui l’organise rassemble les conditions nécessaires à sa réussite.

  • 2 décembre 2016

    Les socialistes après Hollande

    Avec la renonciation du président à se représenter se clôt l’histoire du parti créé en 1971 par François Mitterrand. François Hollande a été pris en étau par les deux courants historiquement antagonistes du Parti socialiste, le socialisme d’opposition et le socialisme de gouvernement. Le premier l’a empêché de mener la politique qu’il estimait souhaitable pour la France. Les autres lui reprochant, en sens inverse, de ne pas avoir poussé assez loin son action réformatrice. François Hollande en a tiré une juste conclusion : il ne disposait plus d’un espace politique suffisant pour se lancer dans une nouvelle candidature.

  • 30 novembre 2016

    Emmanuel Macron: le modèle du sauveur ou de la politique 2.0 ?

    Le phénomène Macron présente une double apparence. Celle d’un homme providentiel qui fait don de sa personne à la nation, et celle du porte-voix d’un vaste mouvement qui entend se réapproprier la politique et non la laisser aux professionnels, participer à sa conception et à sa mise en œuvre, délibérer en temps réel et non déléguer pour cinq ans, bref une politique 2.0 aux antipodes de la figure classique de l’homme providentiel. Comment réconcilier ces deux figures antinomiques?

  • 21 novembre 2016

    Le couronnement de la primaire ouverte

    La procédure de la primaire ouverte a connu un deuxième succès éclatant pour sa seconde mise en œuvre. Désormais, il sera difficile pour les deux grands partis de gouvernement de renoncer à une telle procédure pour désigner leur candidat à l’élection présidentielle. Les électeurs l’ont plébiscitée. Les primaires sont devenues des quasi-institutions.

  • 14 novembre 2016

    Le peuple, quel peuple? Les élites, quelles élites?

    Une interprétation de la victoire de Donald Trump fait aujourd’hui florès en France: il s’agirait d’une victoire du peuple américain sur des élites qui l’ont depuis longtemps méprisé et ignoré. Mais de quel peuple et de quelles élites s’agit-il?

  • 10 octobre 2016

    Musulmans de France: trois leçons d’une enquête

    L’enquête réalisée par l’Institut Montaigne sur les musulmans en France est d’un intérêt majeur. Les résultats en sont très instructifs par ce qu’ils nous apprennent mais aussi et surtout en ce qu’ils nous permettent d’agir et de préserver, si nous les interprétons correctement, la paix civile avec l’islam en France.

  • 5 octobre 2016

    Alain Juppé: la demande de consensus

    Alors que Nicolas Sarkozy et François Hollande s’évertuent à activer le clivage gauche/droite, la demande d’un leader capable de rassembler le pays se refait jour dans l’opinion.

  • 28 septembre 2016

    La solitude du président

    Dans sa récente interview à la revue Le Débat, François Hollande soulève un point important qu’il analyse comme l’un des vices de la Ve République : « En France, le président, même avec une majorité absolue à l’Assemblée nationale, est minoritaire dans le pays, par la nature même du système politique et des clivages structurés par l’élection présidentielle. »

  • 31 août 2016

    Le pari risqué d’Emmanuel Macron

    En décidant finalement de quitter le gouvernement, Emmanuel Macron fait le pari est que François Hollande ne se représentera pas à l’élection présidentielle. Ce pari est risqué dans la mesure où, s’il se trompe, il se trouvera dans une situation particulièrement inconfortable.

  • 13 juillet 2016

    Le référendum, un instrument défectueux

    La pratique du référendum tend à se développer en Europe. Sans remettre en cause ni la légitimité du vote populaire, ni même l’intérêt de la pratique référendaire dans certains cas, il est pourtant permis, au vu de l’expérience et notamment du récent référendum organisé en Grande-Bretagne, de rappeler les graves défauts inhérents à cette procédure qui, au cours de l’histoire de nos démocraties, ont été analysés à maintes reprises par les penseurs et la praticiens de la politique.

  • 20 juin 2016

    La primaire de la «gauche de gouvernement», un piège pour qui?

    Il y a de multiples raisons de saluer la décision du Parti socialiste d’organiser dans tous les cas une élection primaire présidentielle. Mais y voir seulement un coup machiavélique de François Hollande pour piéger ses adversaires au sein du Parti socialiste ne rend pas compte de toute l’histoire.

  • 1 juin 2016

    L’élection présidentielle autrichienne et les quatre erreurs de Nicolas Sarkozy

    Nicolas Sarkozy a tiré ses leçons personnelles de la récente élection présidentielle autrichienne, en appelant à se méfier des grandes coalitions, assimilées à un mélange entre droite et gauche dont profitent, en dernier ressort, les extrêmes. Sans doute l’ancien président a d’abord pour cible la stratégie d’Alain Juppé. Mais il n’en a pas moins ouvert une question générale qui mérite discussion.

  • 20 mai 2016

    Jean-Luc Mélenchon et l’exemplarité de la démocratie chaviste

    Il n’y pas si longtemps, Jean-Luc Mélenchon ne tarissait pas d’éloges à propos de la démocratie chaviste. Exemple significatif de la supériorité de cette démocratie sur nos vieux Etats de droit libéraux, il citait en 2012 la création « des référendums révocatoires permettant de faire partir un député, un gouverneur, voire le président de la République ». Nous y sommes, justement.

  • 10 mai 2016

    Des effets pervers de l’antilibéralisme au Parti socialiste

    L’antilibéralisme demeure aujourd’hui l’un des seuls marqueurs qui donne à la gauche une apparente unité idéologique. La crise de la social-démocratie lui a redonné un caractère offensif. La gauche réformiste subit, dans ces conditions, une forte pression. Pourtant, cet antilibéralisme a de graves effets pervers dont cette gauche devrait mieux prendre conscience.

  • 22 avril 2016

    Emmanuel Macron, le Tony Blair français?

    Tout paraît rapprocher Tony Blair et Emmanuel Macron, ce dernier prenant lui-même pour un compliment cette évocation. Cette comparaison est-elle pour autant pertinente? Si l’on s’en tient aux idées, la réponse est positive. En revanche, pour ce qui est de la stratégie, elle ne l’est probablement pas. Mais l’époque et le pays ne sont pas les mêmes non plus!

  • 12 avril 2016

    La primaire citoyenne ou la fin programmée du parti socialiste

    Après le vote du Conseil national du parti socialiste approuvant à l’unanimité le projet d’une « primaire citoyenne » de « toute la gauche », il semble que la machine socialiste avance désormais  en plein brouillard. Car si les socialistes réfléchissaient une seconde sur leur proposition, ils se rendraient compte qu’elle pourrait détruire leur propre parti si elle était mise en application.

  • 21 mars 2016

    Législatives partielles: la droite maîtresse du jeu

    Les trois élections législatives partielles qui viennent de se dérouler confirment en les amplifiant les quatre tendances électorales constatées lors des consultations précédentes : l’affaiblissement du Parti socialiste, l’éclatement de la gauche, la substitution au niveau électoral du clivage droite/extrême-droite au clivage gauche/droite comme clivage principal et enfin la domination de la droite de gouvernement.