• 21 décembre 2016

    Malgoverno à la française

    Les crises récentes et répétées intervenues dans le domaine de l’énergie suite à des interventions brouillonnes et chaotiques de la puissance publique conduisent à s’interroger sur un malgoverno à la française.

  • 19 octobre 2016

    Paris et la révolution de la mobilité

    Pendant qu’à Paris, on se déchire sur l’avenir de trois kilomètres de bitume, le secteur des transports connaît une révolution mondiale que l’on peut comparer sans exagérer à la combinaison de l’invention du chemin de fer et de celle de l’automobile.

  • 25 septembre 2016

    Après les migrants sociaux, les migrants environnementaux?

    Si l’on parle actuellement très abondamment en Europe de la « crise des migrants », au regard principalement des problématiques géopolitiques contemporaines, le thème des migrations environnementales (qui ne seraient, en première approche, ni économiques ni politiques) prend de l’essor.

  • 24 février 2016

    La France a-t-elle vraiment besoin de routes solaires?

    La ministre de l'Environnement a annoncé le lancement de 1000 kilomètres de routes solaires. Quelle est la rationalité de ce projet, sur le plan économique et environnemental?

  • 17 février 2016

    Mais que se passe-t-il à EDF?

    Les annonces négatives se succèdent jour après jour. Comment le champion du nucléaire, un des leaders mondiaux de l’électricité, le groupe étendard du social-colbertisme a-t-il pu décrocher si brutalement, si rapidement et si fortement?

  • 17 décembre 2015

    Accord de Paris: juridiquement contraignant... ou pas ?

    A l’issue de la COP21, il est légitime de chercher à évaluer le résultat de ces négociations fleuves et tout ce travail diplomatique. Cela revient à se pencher sur la valeur juridique de l’accord de Paris au sens où on dépasserait, en recourant au droit, les simples intentions générales pour entrer dans une mise en œuvre concrète des mesures décidées. Peut-on parler d’accord juridiquement contraignant ? Cette question n’appelle pas de réponse directe et exige que l’on s’interroge d’abord sur ce que signifie cette notion dans le contexte du droit international.

  • 11 décembre 2015

    Trop de pétrole… ou pas assez? Une lecture de Jean-Marc Jancovici

    Le ralentissement de la croissance est inévitable et uniquement lié à la pénurie d’énergie fossile, explique Jean-Marc Jancovici. C’est discutable. Y a-t-il un lien aussi étroitement mécanique que le dit l’auteur entre le PIB et les ressources énergétiques, a fortiori les ressources fossiles ?

  • 9 décembre 2015

    Cette opportune justice climatique, ou l’Inde ambiguë

    L’Inde a montré, à l’approche de la COP21, une attitude bien moins ouverte que son voisin chinois. Elle a ainsi refusé de chiffrer la baisse de ses émissions. Son ministre de l’Environnement, Prakash Javadekar, admettant d’ailleurs que les priorités de son gouvernement concernaient d’abord l’accès à l’électricité et la réduction de la pauvreté, malgré le fait que 13 des 20 villes les polluées au monde sont localisées en Inde. Cela dit, la volonté de l’Inde de moderniser son industrie et d’accroître son potentiel énergétique a coïncidé avec des objectifs de développement durable, puisque l’Inde a tout de même l’ambition d’installer une capacité de 100GW de solaire d’ici 2022.

  • 1 décembre 2015

    COP21: peut-on parler de droits de l'humanité?

    Dans une indifférence quasi générale, Corinne Lepage, missionnée en juin par le Président de la République, a remis en septembre son rapport et sa proposition de déclaration universelle des droits de l'humanité. Cette proposition s'inscrit dans le cadre de la COP21 et vise à développer une nouvelle génération de droits que la résolution des questions environnementales imposerait.

  • 30 novembre 2015

    VW: too big to fail?

    Non seulement VW peut disparaître victime des demandes de réparation des clients, des actionnaires, des régulateurs, et autres victimes mais c'est l'ensemble de la filière diesel qui peut chuter et au-delà le leadership européen dans l’industrie automobile.

  • 25 septembre 2015

    La chute de Volkswagen: quelles conséquences?

    L'onde de choc de l'affaire Volwkswagen s’étend bien au-delà du seul constructeur allemand. Des amendes faramineuses encourues à la perte de confiance dans les normes anti-pollution, en passant par une nouvelle bataille Europe Etats-Unis, cet événement promet d’infléchir la trajectoire du secteur automobile dans la quête de la pollution zéro. L’indépendance et les moyens des autorités de contrôle apparaissent d'ores et déjà comme l'un des enjeux majeurs de cette affaire. Et pas le moins facile à régler...

  • 20 mai 2015

    Le PowerWall de Tesla présente-t-il vraiment un intérêt?

    Avec la batterie Powerwall de Tesla, présentée fin avril, c’est la première fois qu’une solution de stockage électrique individuelle de masse fait son apparition. Mais cette solution présente-t-elle réellement un intérêt? Une réponse à cette question exige de sérier les problèmes. Est-ce une solution de stockage industriel? Une solution pour «sortir du réseau»? Pour réduire les émissions de CO2? Pour économiser sur les heures de pointe?

  • 29 avril 2015

    L’Europe et Gazprom: la puissance par le droit

    En déclenchant une procédure pour abus de position dominante contre Gazprom, Margrethe Vestager remplit fidèlement sa mission de Commissaire européen à la concurrence : elle défend le droit de la concurrence des traités fondateurs, le marché unique et les intérêts du consommateur. Mais elle promeut en outre les intérêts internationaux de l’Union : la solidarité entre l’est et l’ouest du continent, la crédibilité des sanctions contre la Russie et la politique européenne de voisinage. Désormais, pour l’Union, le droit de la concurrence est non seulement un instrument à usage interne mais aussi un levier d’influence dans le monde.

  • 3 avril 2015

    Areva, l’hiver nucléaire

    L’effondrement rapide d’une filière nucléaire française réputée d’excellence interpelle. Comment en est-on arrivé là? Comment permettre le rebond?

  • 10 février 2015

    Gouvernance mondiale: l’axe sino-américain au centre du jeu

    Qui a la capacité de mener les ajustements nécessaires dans les institutions internationales qui soutiennent l’économie mondiale? Le retour apparent de confrontations géopolitiques est-il une menace pour la gouvernance mondiale ? On peut s’en faire une idée en revenant sur les sommets de l’APEC et du G20 en novembre, qui ont vu des progrès dans les domaines du commerce, de la finance et du climat.

  • 18 décembre 2012

    Climat : l’Europe dindon de la farce ?

    Au terme de deux semaines de discussion ponctuées par des séances marathon de négociations de dernière minute et au delà, la Conférence sur le climat de Doha au Qatar a finalement abouti à un accord. Certains y verront le signe que le processus amorcé de depuis Rio en 1992 ou Kyoto en 1997 continue et pourrait mener un jour à une convention internationale bien plus importante. En effet, dans la résolution finalement « adoptée » contre des objections majeures de la part de la Russie et de manière moindre de celle des Etats-Unis figure une continuation du Protocole de Kyoto jusqu’en 2020 et la perspective très vague d’un accord beaucoup plus global entre 2015 et 2020 ainsi que des mesures de compensation également peu précises pour les pays les plus pauvres victimes du changement climatique. Le problème est que les pays qui ont accepté de reprendre les obligations du protocole de Kyoto jusqu’en 2020 sont en majorité des pays européens puisqu’entretemps le Canada, la Russie et le Japon ont décidé de le quitter.

  • 27 novembre 2012

    Les États-Unis vont-ils se désintéresser du Proche-Orient ?

    Alors que les Nations unies s’apprêtent à voter en faveur de la reconnaissance d’un État palestinien doté d’un statut d’observateur, une forme d’évidence stratégique semble vouloir s’imposer : les États-Unis seraient en train de se libérer de leur dépendance énergétique vis-à-vis du Proche-Orient, entraînant leur retrait politique de cette région du monde. Ainsi se trouverait conforté le basculement de leur stratégie vers l’Asie : le fameux pivot. Cette vérité d’évidence, qui a pour avantage d’être intuitivement juste, mérite néanmoins d’être sérieusement revisitée.

  • 11 novembre 2011

    Les Verts ne sont décidément pas mûrs !

    La partie de bras de fer que le parti écologiste, EELV, a entamé avec le Parti socialiste risque fort de le conduire à Canossa. Une fois encore, les écologistes ont fait preuve de leur faible sens politique, ou plutôt de leur incapacité à savoir ce qu’ils veulent vraiment obtenir politiquement. Erreur d’appréciation à la fois sur l’état du rapport de force avec les socialistes et sur les intentions réelles de ces derniers, erreur d’appréciation ensuite sur les données politiques de la période. En posant une série d’ultimatums au PS, les écologistes n’ont pas mesuré que ce dernier n’était pas prêt à passer sous leurs fourches caudines. Du coup, ce sont eux qui risquent de passer sous celles du Parti socialiste.

  • 19 juin 2011

    La révocation de Lady Lauvergeon

    Les privatisations totales et partielles ont singulièrement limité le pouvoir du politique à peser sur la nomination des PDG des grandes entreprises françaises. L’époque où les alternances, comme celles de 1986, 1988 ou 1993, entraînaient un grand jeu de chaises musicales est révolue. Dans ce contexte, l’éviction d’Anne Lauvergeon dénote et apparaît largement gratuite.

  • 29 mai 2011

    L’équation nucléaire européenne

    La décision de l’Allemagne et de la Suisse de sortir du nucléaire et celle de l’Italie de renvoyer sine die ses projets de relance auront cinq effets sur l’économie électrique européenne. 1/ La France devient le hub nucléaire de l’Europe et un exportateur majeur. 2/ À l’inverse, les pays sortant du nucléaire et qui misent sur les énergies renouvelables vont accroître leurs importations d’énergie nucléaire ne serait-ce que pour sécuriser les sources intermittentes de production d’énergie (éoliennes, solaire). 3/ L’Europe renonce à tout projet d’indépendance énergétique, sa dépendance notamment au gaz russe et au charbon vont se renforcer. 4/ Le prix de l’énergie va partout s’élever pour les consommateurs finaux. 5/ Les investissements dans les réseaux transfrontaliers de transport d’électricité vont devoir être sensiblement accrus. Est-il besoin d’ajouter que les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre seront beaucoup plus difficiles à atteindre ? Voyons comment le drame nucléaire japonais rend probables les évolutions annoncées ici.