Daniel Vernet edit

Journaliste, ancien directeur de la rédaction du Monde et spécialiste des relations internationales, il anime le site www.boulevard-exterieur.com/ Site personnel de l'auteur Écrivez à Daniel Vernet
  • 17 décembre 2016

    La Russie va-t-elle faire évoluer sa politique étrangère?

    Dans son récent discours sur l’état de la Fédération, Vladimir Poutine a usé d’un ton beaucoup plus modéré à l’égard des Occidentaux en général et des Américains en particulier que les années précédentes. La Russie n’a pas grand-chose à mettre dans la corbeille d’un rapprochement. Mais, vu de Moscou, elle bénéficie de plusieurs avantages.

  • 30 septembre 2016

    De Suez à Damas, l’effacement de l’Europe

    Etrange retour de l’histoire : à l’automne 1956, deux Etats européens, la France et la Grande-Bretagne, étaient priés par les Soviétiques et les Américains, dans une démarche concomitante sinon concertée, de quitter le canal de Suez. Soixante ans plus tard, Russes et Américains tentent de trouver une issue négociée à la guerre civile en Syrie, sans même informer les Européens de leurs arrangements « secrets ».

  • 6 septembre 2016

    Angela Merkel au défi de l’extrême droite

    Pour la première fois, dans l’histoire politique de l’Allemagne d’après la réunification, un parti de droite supplante la démocratie chrétienne. C’est un sérieux avertissement pour Angela Merkel.

  • 28 juin 2016

    Et si les Britanniques ne sortaient pas de l’UE?

    Le Premier ministre David Cameron a annoncé son intention de démissionner de son poste en octobre et de laisser à son successeur le soin d’activer l’article 50. Alors que du côté de Paris, de la Commission et du Parlement européen, on presse, la chancelière Angela Merkel veut prendre son temps. Les Britanniques saisiront-ils ce délai pour réviser leur décision?

  • 10 juin 2016

    Tensions et ambiguïtés en mer de Chine méridionale

    Face à l’expansionnisme de Pékin dans la mer de Chine méridionale, les pays de la région hésitent à se placer sous le parapluie américain : d’une part, ils doutent de son efficacité ; d’autre part, ils craignent de provoquer des représailles de leur puissant voisin. La tension est montée au cours des dernières semaines à l’approche d’une décision de la Cour permanente de justice internationale de La Haye qui devrait être rendue à la fin du mois de juin.

  • 11 mai 2016

    Le PS est en crise? Le SPD aussi

    Les deux partis se retrouvent aujourd’hui dans une même situation de faiblesse et face aux mêmes dilemmes. Le « modernisme » du SPD ne l’a pas plus préservé du déclin que « l’archaïsme » du PS.

  • 28 avril 2016

    Où va l'Autriche?

    Pays où la stabilité a longtemps confiné à l’ennui, l’Autriche se prépare à des jours plus agités.

  • 22 mars 2016

    Angela Merkel ou l’art de la triangulation

    Les élections régionales qui viennent d’avoir lieu dans trois Länder ont bouleversé le paysage politique allemand. Mais si l’AfD fait subir des pertes à la démocratie-chrétienne, Angela Merkel reste largement épargnée. Elle pourrait même tirer parti des reconfigurations en cours.

  • 26 février 2016

    Poutine: demi-échec en Ukraine, succès en Syrie

    En Syrie, la Russie a réussi la démonstration qu’elle n’a pu mener à bien en Ukraine. Elle donne un coup d’arrêt à la politique du changement de régime mise en œuvre en Irak puis en Libye. Elle montre aux dirigeants contestés qu’elle est une alliée fiable. Elle sort de l'isolement où les Occidentaux voulaient la confiner. Elle jette le trouble dans l’Otan en profitant de la tension avec la Turquie. Elle participe à la déstabilisation de l’Union européenne.

  • 9 février 2016

    Portrait d’Angela Merkel en opportuniste rattrapée par ses convictions

    La CDU subit une érosion dans les intentions de vote. Elle est à son plus bas niveau depuis les législatives de 2013. Pour une femme politique qui a construit son pouvoir sur une prise en compte scrupuleuse des mouvements d’opinion, ces chiffres devraient fonctionner comme un signal d’alarme et une profonde incitation à changer de politique. Or il n’en est rien.

  • 8 janvier 2016

    Et l’Afghanistan?

    La guerre en Syrie qui dure depuis cinq ans et a fait plus de 250 000 victimes a relégué au deuxième plan de l’intérêt international le conflit en Afghanistan. Or si celui-ci a baissé en intensité, la situation est loin d’être stabilisée.

  • 8 décembre 2015

    Paris-Berlin, si près, si loin

    Les députés allemands viennent d’approuver la participation de la Bundeswehr à la coalition anti-Daech en Irak et en Syrie, essentiellement sous la forme de six avions Tornado de reconnaissance. Cette décision est une manifestation concrète de solidarité après les attaques terroristes du 13 novembre à Paris. Toutefois le débat qui l’a précédée, les arguments avancés par les partisans et les adversaires de l’intervention, les limites imposées, soulignent les différences de perception françaises et allemandes dans l’emploi de la force armée.

  • 25 novembre 2015

    Passions impériales

    Vladimir Poutine s’est replacé au centre du jeu international. Dans le désordre actuel tragiquement illustré par la guerre au Proche-Orient, c’est la seule certitude. Pour le reste s’entrechoquent toutes les composantes de la nouvelle réalité mondiale – rivalité entre les grandes puissances, conflits ethniques et religieux, faillite des Etats et émergence de groupes para-étatiques, guerre à haute intensité technologique et bombes humaines, intérêts économiques et passions nationalistes ou religieuses. Pour tenter d’y voir un peu plus clair dans ce brouillage général, il n’y a pas de meilleur guide que le dernier livre de Pierre Hassner: La Revanche des passions.

  • 7 octobre 2015

    Allemagne: de la «culture de l’accueil» au principe de réalité

    De toutes parts, Angela Merkel est pressée de revenir sur sa déclaration de début septembre qui, selon ses détracteurs, a constitué un puissant appel aux réfugiés à venir en Allemagne. « Il n’y a pas de limite numérique au droit d’asile », avait dit la chancelière. Les Allemands en ont-ils trop fait?

  • 24 septembre 2015

    Syriza, de l’enthousiasme à la résignation

    Certains créditent encore Alexis Tsipras d’une volonté de se battre pour épargner aux plus faibles des sacrifices insupportables. Mais bien peu y croient vraiment. C’est sans doute la différence la plus grande entre la Grèce et d’autres pays européens qui ont traversé la crise au cours des dernières années. Dans la plupart d’entre eux les dirigeants et l’opinion espéraient que les réformes douloureuses déboucheraient sur une amélioration de la situation. Beaucoup se sont appropriés les réformes. Ce n’est pas le cas en Grèce où le désenchantement l’emporte sur l’espoir.

  • 7 septembre 2015

    Sursaut et impuissance de la gauche de la gauche

    La victoire de Syriza aux élections générales grecques du 25 janvier a fait souffler un vent d’enthousiasme, presque d’euphorie, sur la gauche de la gauche dans plusieurs pays européens. Le succès de Podemos au scrutin municipal en Espagne a conforté ce sentiment. Mais l’illusion n’aura duré que quelques mois. Et ce n’est pas l’accession probable de l’extravagant et sympathique Jeremy Corbyn à la tête du Parti travailliste britannique qui va renverser la tendance.

  • 6 juillet 2015

    La diplomatie russe ou la nostalgie du Congrès de Vienne

    Le 200e anniversaire du Congrès de Vienne qui s’est achevé en juin 1815 est passé presque inaperçu alors que la bataille de Waterloo était célébrée, parfois au-delà de toute mesure. C’est dommage et pas seulement pour des raisons historiques. Le Congrès de Vienne, qui refaçonna l’Europe après les défaites napoléoniennes, revêt une actualité dont on ne doit pas seulement se féliciter. Son but principal était en effet de rétablir les puissances européennes dans leurs prérogatives et d’assurer un statu quo territorial entre les Etats et un statu quo politico-social à l’intérieur des Etats. Regardons du côté de la Russie et on constatera dans la diplomatie de Vladimir Poutine une nostalgie du Congrès de Vienne, comme symbole entre des puissances maintenant l’ordre en Europe.

  • 16 avril 2015

    Le Brest-Litovsk de Vladimir Poutine

    La crise ukrainienne est loin d’être terminée. La crainte est que Vladimir Poutine n’attende qu’un prétexte pour lancer une offensive qui lui permettrait d’atteindre deux objectifs : sur le terrain d’établir une continuité terrestre entre la Russie et la Crimée, annexée il y a un an, et sur le plan diplomatique de forcer les Européens et les Américains à une négociation plus large sur une nouvelle architecture de sécurité sur le continent.

  • 4 mars 2015

    L’impératif franco-allemand

    Il a fallu deux ans et demi après l’arrivée au pouvoir de François Hollande pour que l’impératif stratégique de la coopération s’impose dans les relations franco-allemandes. Mais il n’est pas certain que l’Union européenne dans son ensemble en profite.

  • 3 février 2015

    En avoir ou pas. L’Allemagne et sa politique extérieure

    Le troisième gouvernement Merkel, qui est en place depuis un peu plus d’un an (décembre 2013), a commencé avec des ambitions inédites en politique extérieure. À la conférence sur la sécurité qui se tient régulièrement début février à Munich, les nouveaux ministres de la Défense, Ursula von der Leyen, et des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, ont, en 2014, annoncé une inflexion de l’action extérieure de l’Allemagne.