• 15 mai 2017

    Washington et la mondialisation équitable

    Washington et la mondialisation équitable

    Dans un Executive Order signé le 31 mars dernier, le président Trump affirmait que le commerce « libre et équitable » est essentiel pour la prospérité et la sécurité des Etats-Unis, s’engageait à relever les défis économiques résultant de pratiques commerciales inéquitables, et commandait un rapport visant à identifier les pays fautifs. La guerre commerciale qui menace serait-elle une guerre juste ? Cette question faisait partie des enjeux des réunions de printemps du FMI qui viennent de se tenir à Washington.

  • 13 mars 2015

    Marine Le Pen ou l’extériorisation du mal

    Marine Le Pen ou l’extériorisation du mal

    Les succès actuels du FN ne s’expliquent pas simplement par une progression dans l’électorat de ceux qui se seraient laissé séduire par le « côté obscur de la force ». Ils résultent pour une grande part de la stratégie initiée par Marine Le Pen qui a su modifier le discours du parti que lui a légué son père pour construire une offre politique nouvelle, articulée sur un fond très ancien. Le rappel aux valeurs ne suffira pas à faire reculer le FN.

  • 2 mars 2015

    Les ressorts de la défiance

    Les ressorts de la défiance

    Défiance partout, confiance nulle part. Experts et dirigeants s’en inquiètent à longueur de discours : la confiance serait introuvable chez les Français. Ceux-ci se défieraient de tout, des politiques comme de leurs voisins, de l’Etat comme du capitalisme, de l’islam comme de la mondialisation économique. D’où l’ambition de « restaurer la confiance » – ambition si souvent réaffirmée qu’elle finit par signer son propre échec. Pourquoi la défiance l’emporte-t-elle dans notre vie collective, comme le montre encore une fois le baromètre du Cevipof publié jeudi dernier ?

  • 22 juillet 2013

    Le pari commercial de l’Europe

    L’ouverture des négociations entre l’UE et les Etats-Unis en vue de la signature du TTIP constitue un véritable tournant dans la politique commerciale de l’Union européenne. Ce tournant bilatéral inédit est très largement calqué sur celui pris par les États-Unis depuis 2008. La question est de savoir s’il est compatible avec un retour au multilatéralisme ou s’il en sonne le glas.

  • 22 mars 2013

    Le multilatéralisme en berne

    Le multilatéralisme en berne

    Tout le monde ou presque semble se réjouir de la perspective d'un accord de libre-échange entre les États-Unis et l’Europe. En revanche, personne ne semble se soucier des risques de voir s’éroder de plus en plus le multilatéralisme à mesure que se renforce la structure multipolaire du système international.

  • 21 janvier 2013

    Economie : limites de vitesse, pare-chocs et ceintures de sécurité

    Economie : limites de vitesse, pare-chocs et ceintures de sécurité

    Les commentateurs qui, aujourd'hui, observent le monde au lendemain de la crise financière, nous prédisent un avenir de démondialisation. Ce qui est plus probable, tout comme les automobiles se sont adaptées aux risques d'accidents, c'est que la mondialisation va se poursuivre, mais avec l'équivalent économique des limites de vitesse, des pare-chocs et des ceintures de sécurité. Dans ce monde, les niveaux de vie ne pourront progresser que si tous les pays exploitent à fond leur potentiel, tout en s'intégrant dans l'économie mondiale de façon ordonnée.

  • 15 juin 2011

    Les impasses du patriotisme aéronautique

    Les impasses du patriotisme aéronautique

    144 députés de gauche, de droite et du centre ont signé une lettre-pétition adressée au directeur général d’Air-France KLM pour qu’il fasse preuve de « patriotisme économique » en achetant des Airbus A350 et non des Boeing 787. Cette initiative est particulièrement mal inspirée. Elle risque d’antagoniser les dirigeants français et néerlandais d’un groupe privé indépendant, AF-KLM. Elle risque de susciter des mesures de rétorsion sur le premier marché d’Airbus, les États-Unis. Elle méconnaît la logique des ensembliers américains ou européens qui externalisent plus de 50% de la valeur d’un avion. Elle provoque un affrontement euro-américain dont EADS, groupe aéronautique civil, sortira affaibli face à Boeing, groupe essentiellement militaire.

  • 31 mai 2011

    La démondialisation ou la dégénérescence de l’altermondialisme

    La démondialisation ou la dégénérescence de l’altermondialisme

    Un concept semble être actuellement à la mode en France dans les rangs de ceux qui critiquent la mondialisation. Ce n’est plus l’altermondialisme, mais bien la démondialisation. Il n’y a pas qu’un glissement sémantique entre les deux termes. Le concept de démondialisation fait en effet sauter un certain nombre de tabous que les altermondialistes s’étaient jusqu’à présent bien gardés de franchir. On peut même estimer que la démondialisation constitue une dégénérescence du projet altermondialiste.

  • 27 avril 2011

    Commerce et environnement : que faire ?

    Commerce et environnement : que faire ?

    L’adoption du programme 2012 du Parti socialiste a remis au goût du jour la question d’un nouveau protectionnisme européen : l’Europe devrait se doter de mesures pour éviter que ses entreprises soient pénalisées par des importations plus compétitives du simple fait qu’elles ne respectent pas les normes environnementales européennes. Si le diagnostic est simple, la mécanique juridique permettant d’atteindre cet objectif est moins évidente.

  • 19 novembre 2010

    L’échec annoncé de la Présidence française du G20

    L’échec annoncé de la Présidence française du G20

    La réforme des retraites engrangée et le nouveau gouvernement en place, Nicolas Sarkozy va pouvoir élargir son horizon et déployer son énergie proverbiale à réformer le monde. Ce ne sont pas les ambitions qui lui manquent. Il a l’intention de reconstruire le système financier mondial, de réaliser un monde multipolaire, et de remettre à leur place les spéculateurs, sans compter les incendies qu’il devra éteindre, en partenariat ou concurrence avec DSK, si la crise économique et financière qui couve se déclare à nouveau. Et pourtant, il va droit à l’échec, parce qu’il n’a pas pris le soin de comprendre comment fonctionne le système monétaire international ni même à quoi sert la finance.

  • 17 novembre 2010

    G20 : le mistigri est passé à la France

    G20 : le mistigri est passé à la France

    Après un an d’échanges intenses et un sommet d’étape à Toronto en juin 2010, les chefs d’État et de gouvernement du G20 devaient se retrouver à Séoul en novembre 2010 pour sceller une sorte de pacte d’équilibre fondé sur des engagements nationaux solidement identifiés et quantifiés. Or si des engagements ont effectivement été pris en matière de politiques nationales, leur formulation assez vague ne permet pas d’évaluer véritablement la contribution de chaque pays à la croissance mondiale ni à la réduction des déséquilibres dans les années à venir. Comment mieux faire ?

  • 10 novembre 2010

    Les enjeux politiques du G20

    Les enjeux politiques du G20

    Le G20 est né d’une idée canadienne lancée en 1999, qui n’avait guère attiré l’attention sur le moment. Il s’agissait de mettre en place un forum de consultations au niveau des ministres des Finances. À l’automne 2008, lorsque le président en exercice de l’UE, Nicolas Sarkozy, a voulu organiser un sommet mondial pour gérer la crise financière, le concept du G20 s’est imposé par défaut. Une discussion franco-canadienne au Sommet de la francophonie à Québec l’a alors remis en selle, et alors que George W. Bush et Nicolas Sarkozy discutaient d’un simple G8 élargi à la Chine, à l’Inde, et au Brésil, il s’est vite avéré que l’exclusion d’autres pays serait mal appréciée. Bush et Sarkozy ont donc choisi de lancer le premier grand sommet des chefs politiques du monde en novembre 2008 sous l’étiquette du G20.

  • 9 novembre 2010

    G20 : le casse-tête des soldes extérieurs

    G20 : le casse-tête des soldes extérieurs

    À l’approche du sommet de Séoul, le Secrétaire américain au Trésor Tim Geithner a récemment proposé que les pays du G20 « mettent en œuvre des politiques en accord avec la réduction des déséquilibres externes en-dessous d'un certain pourcentage du PIB » (il envisageait 4%). Les pays qui enregistrent des déficits persistants devraient stimuler l'épargne, et les pays en excédent persistant « stimuler les sources internes de croissance et soutenir la demande mondiale ». Le Fonds monétaire international serait chargé d'évaluer les efforts, de suivre les progrès en direction des objectifs fixés, et de vérifier la cohérence de l'ensemble.

  • 28 juin 2010

    Le feuilleton de la monnaie chinoise

    Le feuilleton de la monnaie chinoise

    La Chine est-elle sur le point d’assouplir sa politique de change ? Depuis l’été 2008, la banque centrale chinoise a maintenu la valeur du yuan par rapport au dollar américain. Cela lui a valu de vertes critiques allant crescendo de la part du Congrès américain et de plusieurs économistes.

  • 5 juin 2009

    Pourquoi le protectionnisme n'est pas la solution

    Le Centre d'études européennes de Sciences-Po organisait avec Telos le 19 mai une conférence-débat autour de Pascal Lamy, Directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce sur le thème : Face à la crise : pourquoi le protectionnisme n'est pas la solution ? Extrait 1 : Extrait 2 :

  • 4 février 2009

    Chacun pour soi, la crise pour tous !

    Chacun pour soi, la crise pour tous !

    Si la crise actuelle évolue vers un désastre comparable à la Grande Dépression, ce sera probablement du fait d'un manque de coopération entre les grandes économies. L'histoire de l'économie mondiale moderne et de son effondrement dans les années 1930 montre que les principales puissances doivent travailler ensemble si elles veulent maintenir un ordre économique international intégré. Mais les États ne sont capables de faire les sacrifices nécessaires au soutien de la coopération internationale que si leur population manifeste un minimum de soutien politique en faveur d’une économie mondiale ouverte. Cela ne va pas de soi aujourd’hui.

  • 10 juillet 2008

    OMC : déblocage en vue ?

    OMC : déblocage  en vue ?

    Près de sept ans après le lancement du cycle de négociations commerciales multilatérales dit « du développement » à Doha en novembre 2001, les ministres des pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) vont se retrouver à nouveau le 21 juillet pour tenter de s’entendre sur une formule de libéralisation qui devra convaincre les 152 pays membres de l’organisation.

  • 23 juin 2008

    Mondialisation et inégalités : le débat continue

    Mondialisation et inégalités : le débat continue

    La nature des inégalités a changé au cours des trente dernières années. Les économistes ont longtemps sous-estimé la responsabilité de la mondialisation, mais un certain nombre d’évolutions tendent à corriger cette interprétation. Il faut donc s’interroger sur les moyens de prendre en compte cette réalité plutôt que de diaboliser la mondialisation.

  • 10 juin 2008

    Agriculture : provocation américaine

    Agriculture : provocation américaine

    La nouvelle loi agricole des Etats-Unis, traditionnellement appelée « Farm Bill », crée de sérieux doutes quant à la volonté politique des responsables de ce pays de réguler les échanges agricoles mondiaux. Elle éloigne encore plus les chances de parvenir à un accord à l’OMC.

  • 13 mai 2008

    Prix agricoles : qui perd, qui gagne?

    Prix agricoles : qui perd, qui gagne?

    La hausse des prix alimentaires pose des problèmes aux plus pauvres, mais elle peut bénéficier aux petits producteurs agricoles. En même temps, la volatilité des cours n’est bonne pour personne. Les plus pauvres ont besoin d’une assurance contre la variation des prix.